Comment faire pousser un ananas ?

Répandez la parole du jardinier !  Il fait moche, on fait quoi ? Quand l’envie de jardiner me démange le bout des doigts mais que le temps ne me permet pas d’aller l’exprimer dehors, il faut bien trouver des occupations à l’intérieur. Heureusement, les expériences à faire depuis sa cuisine, toutes aussi amusantes qu’inutiles, ce n’est […]


Comment faire pousser un ananas ?
Répandez la parole du jardinier !

 

Il fait moche, on fait quoi ?

Quand l’envie de jardiner me démange le bout des doigts mais que le temps ne me permet pas d’aller l’exprimer dehors, il faut bien trouver des occupations à l’intérieur.
 
Heureusement, les expériences à faire depuis sa cuisine, toutes aussi amusantes qu’inutiles, ce n’est pas cela qui manque  et Internet regorge d’idées en la matière ! Après un rapide coup d’oeil dans ma corbeille à fruits et dans le bac à légumes de mon frigo, j’ai opté pour l’ananas : quoi de mieux pour contrer la grisaille du jour ? 
 

Faire pousser un ananas, un jeu d’enfant ?

Oui sous réserve de trouver un enfant qui manie prudemment le couteau de cuisine ! Hormis le couteau, rien de plus facile : le seul ingrédient indispensable à la réussite de l’expérimentation, c’est le temps. Il m’a fallu plus de 2 mois pour obtenir ces belles racines et non pas 2 ou 3 semaines comme j’ai pu souvent le lire.

 

Un risque que ça ne fonctionne pas ?

Je dirais que le seul risque est la pourriture du trognon. Pour éviter cela, il est possible de mettre un bout de charbon dans le verre.
 
 

Est-ce que la plante va donner un ananas ?

L’ananas est un fruit exotique qui a besoin de chaleur. Dans la nature, au Costa Rica par exemple, la fructification prend environ 15 mois. Chez moi, il me faudra me montrer patiente car je devrai attendre environ 5 ans pour obtenir un fruit.
 
A partir de ce fruit, je pourrai replanter la tête qui au bout de 5 ans donnera elle aussi un fruit et ainsi de suite. 2 fruits par décennie ne me permettra donc pas d’atteindre l’autosuffisance.
 
Résignez-vous : l’intérêt de faire pousser un ananas dans sa cuisine n’est donc pas économique mais l’expérience peut permettre néanmoins d’égayer une journée de pluie, ce qui n’est pas rien !