Boîte à graines

Fabriquer une boîte à graines (DIY)

Répandez la parole du jardinier !
 
C’est janvier et les jours ont déjà commencé à rallonger. Il est grand temps de mettre un peu d’ordre dans ses graines avant d’entamer la saison des semis. Oui mais où et comment les ranger ?
 
Pourquoi ne pas profiter de ce temps glacial où il ne fait pas bon mettre une botte dehors pour construire une boîte à graines pratique et fonctionnelle ?

Trouver sa logique

Avant de choisir sa solution de contenant, il faut d’abord trouver sa logique de rangement.
 
La plupart des jardiniers classeront leurs graines par ordre alphabétique : un classement exhaustif qui permettra de visualiser rapidement toutes les variétés à disposition.
 
Mais il est aussi possible d’opter pour un classement plus fonctionnel : par période de semis ou encore par catégories de semences.
 
Si, comme moi, vous tombez régulièrement nez à nez avec des semences que vous avez oubliées, alors il pourra être utile d’opter pour un rangement par mois ou saison. Ainsi, lorsque vous ouvrirez votre boîte, vous saurez immédiatement ce qu’il est encore temps de semer.
 
L’avantage de cette méthode est aussi de diminuer le nombre d’entrées de votre boîte. Vous n’aurez probablement besoin que de 4 ou 6 intercalaires : idéal pour les bricoleurs à patience modérée 🙂
 
Pour ma part, j’ai opté pour 5 intercalaires car j’ai rangé les graines selon ces périodes de plantation : Janvier-Février / Mars – Avril / Juin – Juillet / Août – Septembre / Fin d’année
 
Même chose pour le classement de vos graines par catégorie : fleurs – potager – herbes par exemple. Vous pouvez alors faire un sous-classement : par période ou par ordre alphabétique.

Quel matériau de récup pour sa boîte à graines ?

Pour le DIY, il y a un site de référence : Pinterest. Quelques idées faciles à mettre en œuvre :

Les matériaux pour construire sa boîte à graines :

  • la boite métallique dans laquelle on place des intercalaires (mon choix car 100% récup). Si la boîte est rouillée, on peut la repeindre avec une peinture antirouille pour portail.
  • la boîte en bois (type boîte à thé) : plus chic, encore faut-il en avoir une sous la main.
  • la boîte en carton type boîte à chaussures : à voir si elle résiste dans le temps.
  • les boîtes à épices (bien si vous avez beaucoup de graines de chaque variété mais il faudra ensuite trouver l’étagère pour ranger toutes ces boîtes.
  • l’album photo : astucieux.
  • les boîtes en plastique : semainiers, contenants pour bonbons, etc.
  • Le mur : si vous avez de la place, pourquoi ne pas épingler au mur vos semences ?
Au final, c’est le matériau de récup à votre disposition qui orientera votre choix de contenant. C’est tout l’esprit du DIY : utiliser ce qu’on a sous la main pour ne pas avoir à dépenser.

Et maintenant ?

Non seulement vous disposez maintenant d’une belle boîte à graines mais vous avez pu évaluer votre stock et savez quel réapprovisionnement reste à faire. C’est le moment de passer commande pour acheter vos futurs semences ! (où acheter ses graines).
 
Si vous avez encore du temps, vous pouvez également mettre à profit cette séance de bricolage pour concevoir les marqueurs qui vous serviront à étiqueter vos semis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *