Jonquilles fanées : on fait quoi ?

Répandez la parole du jardinier !
Les bulbes de printemps (narcisses, tulipes et jonquilles) offrent un spectacle magnifique à l’apogée de leur floraison, mais une fois défleuris, peut-on s’en débarrasser ?
 
Tutututut. J’entends cette petite voix au loin qui me dit :
Si tu veux avoir une belle touffe de narcisses l’an prochain au pied de tes arbres, ne coupe pas les feuilles….. 
 

Heu…. mais pourquoi ça ? 

S’il y a bien un truc que tous les jardiniers savent, c’est que le bulbe a besoin de son feuillage pour reconstituer ses réserves, mais pour bien comprendre pourquoi, revenons rapidement sur ce qu’est un bulbe et son cycle de vie.
 

Un bulbe, c’est quoi  ?

Un bulbe est un organe souterrain de stockage d’une plante. 
Une comparaison très simple : un bulbe, c’est comme un petit sac de papier qui contiendrait :  une plante miniature comprimée et autour, des réserves alimentaires nécessaires à son développement complet.
 

Le cycle du bulbe 

Le bulbe évolue au fil des saisons :

  • En fin d’été, les bulbes sont en état de dormance. Il n’ont ni feuille, ni racine.
  • Une fois mis en terre, à l’automne, le bulbe fait ses racines puis se met au repos lorsque vient l’hiver.
  • Peu avant le printemps, le bulbe se réveille : la croissance des racines reprend et le feuillage sort. Puis la fleur. Et tout ça se fait sur les réserves faites l’été précédent, avant que le bulbe ne soit entré en dormance.
  • A ce stade, les réserves sont donc épuisées et la plante doit les reconstituer pour fleurir l’année suivante. Ce sont donc les feuilles qui, par photosynthèse, vont permettre à la plante de refaire son stock et ce jusqu’à ce que les feuilles soient jaunies. 
 

Vivre avec ses narcisses fanés

Même si cela ne vous réjouit pas, on n’a pas vraiment le choix : si on veut que le bulbe refasse des fleurs, il faut laisser son feuillage jaunir….
 
Pour limiter l’effet « lendemain de fête », la première chose  à faire est de couper les fleurs fanées. c’est même une bonne chose à faire puisque si les fleurs montent en graines, elles continuent d’épuiser la plante, et ça on ne veut pas.
 
Ensuite, si vraiment le spectacle du feuillage vous dérange, vous pouvez toujours déplacer les bulbes et leur feuillage pour les replanter dans un coin plus reculé de votre jardin, mais en prenant garde de bien conserver la motte de terre qui entoure le bulbe afin de préserver les racines. C’est quand même beaucoup de travail. 
 
Personnellement, je préfère la tactique de diversion. Quelques plantes vivaces au feuillage couvrant telles que heuchères, géraniums vivaces, valériane, peuvent cacher le spectacle des feuilles qui jaunissent.