Pivoine

Pivoine : une Cendrillon au jardin !

Répandez la parole du jardinier !
Tout le monde connaît l’histoire de Cendrillon qui passe des cendres au trône et nous rappelle qu’il ne faut pas se décourager : notre heure de gloire finit toujours par arriver ! Et bien la pivoine, c’est un peu la Cendrillon des jardins !
 
Et en effet, qui pourrait croire qu’une fleur aussi gracieuse et délicate puisse sortir de terre aussi mal arrangée ? Car au cours des premières semaines, les jeunes pousses sont comme couvertes de glaise, de couleur marron violacé. C’est pour cette raison que beaucoup de jardiniers débutants, qui ne sont pas certains d’identifier la plante, s’interrogent sur la nécessité de la conserver :
 
facebook post pivoine
 
Il serait pourtant dommage de couper ces jeunes pousses car la pivoine est définitivement la Reine des jardins. Elle est raffinée, subtile et sent extrêmement bon. Sa fragrance délicate, qui évoque tantôt la rose, tantôt le muguet, est d’ailleurs très prisée par les parfumeurs.
 

Ce qu’il faut savoir sur la pivoine :

  • C’est une vivace bulbeuse au feuillage caduc qui repousse à chaque printemps. Laissez ses feuilles jaunir à l’automne pour ne pas compromettre la floraison suivante.
  • Sa floraison est très courte donc ne pas hésiter à en faire des bouquets si la météo ne permet pas de profiter du spectacle en extérieur (elle fleurit généralement à Pâques, période souvent pluvieuse ou venteuse).
  • Elle aime : le soleil, les sols profonds et fertiles, l’apport de compost au printemps,
  • Elle n’aime pas : le vent, les sols trop calcaires, le paillage, le déplacement.

Pourquoi des fourmis sur mes pivoines ?

Fourmi sur pivoine

C’est bien la question que se posent tous ceux qui ont des pivoines dans leur jardin. Et non, la présence de fourmis n’induit pas la présence de pucerons !
 
Si vous regardez bien vos boutons de fleurs, vous y remarquerez de petites gouttes de nectar extra-floral. Ce nectar est produit par la plante pour attirer les fourmis qui la défendent des insectes herbivores. Ne vous embêtez pas à vouloir les chasser : elles n’abîment pas vos fleurs.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *