stériliser son terreau

Stériliser son terreau (ou comment cuisiner les sciarides)

Répandez la parole du jardinier !

Le micro-onde a toujours été un allié dans ma vie, mais depuis qu’il me sert à stériliser mon terreau, il est encore plus précieux pour moi car il me permet de lutter contre cette détestable sciaride.

Car vous le savez bien, les semis sont comme des bébés : on les couve et on les surveille sans relâche. Et la Sciaride (mouche du terreau) est comme l’ombre qui se penche sur le berceau du bébé, noire et menaçante.
 
Vous pensez qu’un horizon funeste se dessine sur l’avenir de vos semis ? Vous n’avez pas totalement tort… 💀
 
Mais avant de partir en guerre contre cette détestable mouche du terreau, la première chose à faire est de s’assurer que le terreau sur lequel on couche nos graines n’est pas infesté.

« Mon paquet de terreau est neuf, il ne peut pas être infesté »

 
Ah si seulement cela pouvait être vrai !
 
Bien évidement, le terreau peut avoir été infesté avant que vous ne l’achetiez. Mais il peut également avoir été infesté après, car un sac n’est jamais complètement étanche.
 
S’il fallait une preuve, approchez votre nez et regardez le haut du sac, là où le fabricant a prévu l’ouverture facile. Pour vous simplifier la tâche, il a fait de minuscules trous qui doivent vous permettre de le déchirer plus facilement.
 
Maintenant, vous savez par quels interstices se glissent les sciarides pour aller y installer leur progéniture.
 
Le verdict est sans appel : votre sac de terreau neuf « spécial semis », est bien infesté. (lire aussi : mauvais karma, la mouche du terreau débarque chez moi)

Terreau infesté, que faire ?

Il est bien contrariant de se rendre compte que son sac de terreau est infesté, mais il est pourtant inconcevable de se résoudre à le jeter.
 
On peut expérimenter de nombreuses méthodes pour lutter contre la mouche du terreau : le papier jaune, le marc de café, le charbon, le bouchon de liège.
 
Je les ai toutes testées mais aucune ne m’a donné entière satisfaction. Certes, on limite la prolifération, mais on ne l’arrête pas. Les œufs enfouis qui contaminent le terreau restent à l’abris et donnent vie à des larves affamées qui se délectent des toutes petites racines de plantules. Et sans racine, la plantule ne survit pas : elle s’étiole et meurt peu à peu. C’est pourquoi il est essentiel de protéger les racines.
 
Forte de ce constat, j’ai décidé d’expérimenter la stérilisation de mon terreau.

Stériliser son terreau : le test-vérité !

La stérilisation est l’opération qui consiste à détruire tout germe microbien (bactérie, virus, champignons, levures, prions). Plusieurs techniques sont possibles : je me suis intéressée à la stérilisation à vapeur.
 
La question reste évidemment de savoir à quelle température meurent les œufs des Sciarides. J’ai Googlisé cette question en essayant toutes les variantes : je ne connais toujours pas la réponse donc je suis partie sur quelques hypothèses.
  • La température maximale théorique supportée par un organisme vivant, aussi résistant soit-il,  est estimée à 130-140°C
  • La stérilisation permet d’atteindre une température comprise entre 100° et 180°.
Sans optimisme forcé, j’ai estimé mes chance de venir à bout de cet ennemi assez élevées…
 
J’ai donc rempli une barquette de terreau humidifié puis l’ai mise au micro-onde à température maximale pendant 3 min. Ce qui en est sorti sentait bon le sous-bois et était très très chaud.
 
Il y avait beaucoup de vapeur mais le terreau était quasiment sec. Je l’ai laissé refroidir ce qui a pris un très long moment.
 
Puis j’ai planté mes graines et elles ont germé. J’ai continué à surveiller, pour constater que tout se passait exactement comme je pouvais l’espérer, sans les mouches !

Ma conclusion (parce qu’il faut bien conclure)

J’ai reconduit l’expérience avec ce même sac infesté. A chaque fois, j’ai pu constater que les mouches n’avaient pas survécu à la cuisson. Je suis donc satisfaite de cette méthode. 

Je n’aurais pas tenté l’expérience si je n’avais pas eu la certitude que mon terreau était infesté. Il n’est sans doute pas nécessaire de stériliser un terreau qui n’est pas infesté.

Mais si vous avez la certitude que votre terreau est « habité », alors stériliser votre terreau pourra constituer une chance pour le sauver et vous éviter la remise au compost.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.