coquelicot

Le retour du coquelicot

Répandez la parole du jardinier !
Coquelicot
Avez-vous remarqué comme les coquelicots ont refait leur apparition dans les villes ? Depuis quand déjà ? Je me souviens… c’est en fait exactement depuis que les services municipaux ont cessé d’asperger nos rues de désherbants chimiques.
 

 

Objectif « zéro phyto »

Entrée en application le 1er janvier 2017, la loi Labbé interdit l’usage des produits phytosanitaires dans les espaces publiques afin de protéger la santé des habitants et limiter la pollution des sols et nappes phréatiques.
 

La nature reprend ses quartiers dans nos rues

 
Même si les riverains sont censés désherber leur bout de trottoir par arrachage ou binage, ce qui souvent se révèle difficile lorsque les adventices sont emprisonnés dans le goudron, la nature reprend ses droits dans nos villes et c’est notre regard sur elle qui doit changer. 
 
Alors doit-on parler de mauvaises herbes ou d’herbes folles ? 
 
Et peut-on apprendre à vivre avec ces herbes qui dépassent du trottoir et envahissent les pieds des arbres ?
 

L’apparition de cette végétation spontanée peut nous révéler bien des surprises, comme l’apparition du coquelicot par exemple, considéré comme mauvaise herbe et qui pourtant ne manque pas de délicatesse et d’éclat.

Pour ma part, je ramasse les capsules de coquelicots lorsque les fleurs ont fâné et ressème les graines contenues à l’intérieur dans mon jardin…

 
 
What do you want to do ?

New mail

 
What do you want to do ?
New mail
Capsules de coquelicot
Capsules de coquelicot

Pour apprendre à reconnaître les adventices qui poussent au coin de votre rue, n’hésitez pas à télécharger l’appli « Sauvages de ma rue« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *