forsythia

Le forsythia, un arbuste facile

Répandez la parole du jardinier !

Ce que j’aime chez le Forsythia, c’est qu’il est le premier arbre à fleurir dans mon jardin. C’est lui qui déclare le bal du printemps ouvert. Et il le fait magistralement : c’est l’explosion de couleurs. Alors même si le début du printemps est un peu frais ou un peu humide, le forsythia a l’amabilité de se faire admirer de loin, à travers mes fenêtres, sans m’obliger à chausser mes bottes et mettre le nez dehors.

L’immanquable du jardin

Quand mes forsythias sont en fleurs, ceux des autres aussi. Et il est très facile de les remarquer et de s’apercevoir qu’il n’y a pas un jardin sans forsythia en région parisienne. C’est d’ailleurs l’autre nom du forsythia : le mimosa de Paris. En haie, en massif ou isolé, c’est l’immanquable du jardin et l’ami de tous les jardiniers ! Il est aussi nectarifère, visité par les insectes et les oiseaux.

Un arbuste facile

Le forsythia est un arbuste appartenant à la famille des Oleaceae, à feuilles caduques et à floraison abondante.

La fleur se compose de 4 pétales et de 2 petites étamines.

Si le forsythia est commun, c’est pour une raison simple : c’est un arbuste facile. Rustique, de croissance rapide, vigoureux, il se plait dans à peu près tout type de sol (et particulièrement en sol calcaire). Il ne demande aucun entretien hormis d’être taillé de temps à autre.

Lorsque le spectacle de la floraison s’achève, il devient alors opportun de raccourcir les branches trop longues et lui redonner une forme.

Sachez enfin que cet arbuste peut atteindre 5 mètres (certains arbustes peuvent atteindre 8 mètres et ce qui distingue l’arbuste de l’arbre, c’est le diamètre du tronc).

En savoir pus

Pour en savoir plus : lire l’article « Forsythia spp : petite histoire d’un grand genre »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.