Initiation à la botanique : les familles

Se caler dans un fauteuil et ouvrir une encyclopédie botanique constitue un excellent passe-temps quand on est au creux de l’hiver et qu’il n’y a pas grand chose à faire au jardin. Mais la botanique est un vaste terrain de jeu et il serait certainement très ambition de vouloir tout comprendre et retenir en un […]


Initiation à la botanique : les familles

Se caler dans un fauteuil et ouvrir une encyclopédie botanique constitue un excellent passe-temps quand on est au creux de l’hiver et qu’il n’y a pas grand chose à faire au jardin.

Mais la botanique est un vaste terrain de jeu et il serait certainement très ambition de vouloir tout comprendre et retenir en un seul hiver. 

Il existe pas moins de 386 000 espèces végétales dans le monde, alors pourquoi ne pas s’intéresser d’abord aux familles des végétaux ?

Les rangs botaniques
Les rangs botaniques
S’intéresser aux familles est un travail intéressant parce qu’il va aiguiser votre sens de l’observation.

 

Mais d’abord, c’est quoi une famille ?

Les plantes appartiennent toutes à une « famille » à laquelle elles sont liées par des caractéristiques communes. La famille porte un nom générique latin se terminant par le suffixe -aceae qui se traduit en français par le pluriel -acées.
 
A propos de ce suffixe -acées, je parie qu’il y a bien un ou deux noms qui ne vous sont pas totalement inconnus …
 
Personnellement j’ai un faible pour la famille des cucurbitacées, qui compte parmi ses espèces les melons, courges, concombres, cornichons, pastèques, citrouilles, etc.

 

Comment fonctionne cette classification par familles ?

Ce sont les caractéristiques morphologiques de la plante qui permettent de savoir à quelle famille elle se rattache, comme par exemple la forme de ses feuilles, le nombre de pétales de sa fleur, les caractéristiques des étamines, etc.
 
Voyez, c’est un peu comme la famille de votre cousin Jean-Paul au nez bosselé. Si vous croisez le fils de Jean-Paul sans l’avoir jamais rencontré, vous pourrez, en l’observant de près, établir quelques liens généalogiques.
 
Parmi les grandes familles botaniques, on trouve :
  • Les asteracées (Asteraceae) (famille de la marguerite, mais aussi des asters, chardons, chrysanthèmes, pissenlits, etc). Leur particularité est  qu’elles présentent une inflorescence en capitules, c’est à dire que ce que nous appelons la fleur est un fait un ensemble de petites fleurs réunies sur un réceptacle (le fond d’artichaut),
  • Les renonculacées (Ranunculaceae) (famille des renoncules, anémones, ancolies mais aussi clématites),
  • Les rosacées (famille des roses, mais aussi des fraisiers, pommiers, ronciers),
  • Les brassicassées (brassicaceae) : les fleurs disposent de 4 pétales en forme de croix (famille du chou),
  • Les fabacées (fabaceae) (famille des pois, trèfles, haricots) ….
  • etc
Pas d’encyclopédie sous la main ? consultez la fiche pratique du FCPN !