Les plantes mellifères

Les plantes mellifères ne produisent pas seulement du nectar mais également du pollen, de la propolis et du miellat.


Les plantes mellifères
Répandez la parole du jardinier !

Qu’est-ce qu’une plante « mellifère » ?

Le terme « mellifère », du latin Mellifer, de « mellis » pour miel et « ferre » pour porter, englobe bien plus que les fleurs produisant du nectar.

En effet, les plantes mellifères ne comptent pas seulement les plantes nectarifères, c’est à dire produisant du nectar, mais également les plantes fournissant du pollen, de la propolis et du miellat, soit tous les éléments nécessaires à la fabrication du miel et pouvant servir à la ruche.

Nectar, pollen, propolis et miellat

Le nectar

Le nectar est un suc secrété par les nectaires des plantes et qui constitue la matière première du miel. L’abeille butineuse récolte le nectar avec sa langue, le stocke dans son jabot et le ramène à la ruche. D’autres insectes sont équipés d’une trompe, comme les papillons, qui leur permet de récolter le nectar dans d’autres espèces florales telles que le buddléia (l’arbre aux papillons).

Le pollen

Le pollen, produit par les étamines des fleurs, est une poudre composée de grains minuscules contenant chacun une cellule mâle qui pourra féconder un ovule femelle. Grâce au travail des insectes pollinisateurs, et particulièrement celui de nos chères abeilles, le grain de pollen est déposé sur le stigmate du pistil, et va permettre la formation d’une graine. Le pollen est indispensable aux abeilles car il constitue la nourriture principale des larves. Les abeilles, avec leurs pattes, rassemblent les grains de pollen, y ajoutent du nectar pour former des pelotes, et les ramènent à la ruche car elles sont sources de protéines.

Le miellat

Le miellat, utilisé en complément du nectar, est  récolté sur les arbres et arbustes infestés de pucerons. Ce sont les excréssions sucrées de ces insectes qui sont butinées puis transformées en miel.

La propolis

Enfin, la propolis provient d’une résine récoltées sur les conifères et bourgeons qui est elle aussi très utile aux abeilles qui s’en servent comme mastic pour travailler la ruche, mais également comme anti-infectieux.

Citons quelques fleurs parmi les plus mellifères :

  • La phacélie,
  • La bourrache,
  • le pissenlit,
  • l’ail des ours,
  • la moutarde,
  • le cosmos,
  • le tournesol

Mais il n’y a pas que les fleurs qui soient mellifères. On trouve parmi les plantes mellifères des arbres et des arbustes, comme le noisetier, le bouleau, le laurier-tin, le framboisier, le rhododendron, etc. Au total, on compte entre 450 et 500 espèces indigènes dites mellifères en France.